Horaire estival des messes

Changement d’horaire pour les messes des vacances :
À compter du lundi 15 juin jusqu’au 14 septembre,
À l’église Sainte- Maria Goretti la messe du lundi soir est annulée.
À l’église Saint-René Goupil la messe du mardi matin est aussi annulée.

Résumé – Des amours de grands-parents

Chers grands-parents,

Cette semaine j’ai reçu d’un couple d’amis, Jacques et Denise, un merveilleux texte qui s’intitulait : Rose, étudiante de 87 ans… très beau ». J’ai lu et relu ce beau texte et j’ai pensé que je ne pouvais le garder pour moi. Alors pour ceux et celles qui n’ont pas d’adresse courriel, j’ai pensé en publier quelques extraits. Voici ce que cette dame de 87 ans disait dans un discours qu’elle a prononcé devant un groupe d’étudiants universitaires qui étaient inscrits aux mêmes cours qu’elle :

« On n’arrête pas de jouer parce qu’on vieillit, on vieillit parce qu’on arrête de jouer! Il n’y a que deux secrets pour préserver sa jeunesse, être heureux et atteindre ces objectifs :

1) Trouver de l’humour chaque jour

2) Vous devez avoir un rêve. Plusieurs personnes qui trainent un peu partout sont déjà mortes, mais ne le savent même pas! Il existe une énorme différence entre vieillir et grandir.

Tout le monde peut vieillir! Ça ne demande aucun talent ni aucune habileté particulière. Ce que je veux dire c’est qu’il faut chercher à grandir en cherchant toujours une occasion de créer une différence et de progresser!

Atteindre ses objectifs! Vivre pleinement ! N’ayez aucun regret! N’oubliez pas que les seules personnes qui ont peur de la mort sont celles qui ont des regrets! »

Comme chrétienne, je sais que mon bonheur prend sa source dans la foi au Christ et en lisant ce texte, je me suis dit que si j’avais rencontré Rose, j’aurais certainement eu la conviction qu’à sa façon elle me disait quelque chose de Dieu ; en lisant son texte, je faisais des liens avec des passages d’Évangile : « je vous dis cela pour que votre joie soit parfaite. » « Cherchez, vous trouverez. » « Que votre main gauche ignore ce que donne votre main droite. » « Aimez jusqu’à donner sa vie pour ceux qu’on aime.»

Comme nous dit aussi le texte : « N’oubliez pas! Vieillir est obligatoire. Grandir est optionnel… Nous survivons grâce à ce que l’on gagne, mais on vit avec ce que l’on donne ».

Bonne semaine!

Madeleine Lanthier, pour le groupe les amours de grands-parents

Mot de Charles

Bonjour à tous et à toutes,

Encore une grande fête ! Après Pâques, Pentecôte et la Sainte-Trinité nous avons la joie de célébrer le SAINT-SACREMENT DU CORPS ET DU SANG DU CHRIST. Le calendrier liturgique nous permet de réfléchir et de méditer ce qui est convenu d’appeler la SOURCE ET LE SOMMET de la vie chrétienne.

Quand j’ai commencé mon cheminement vocationnel, plusieurs de mes connaissances me disaient : «Charles, pourquoi l’Église catholique ?» Et tous les jugements de l’Église y passaient surtout le manque d’ouverture à la vie d’aujourd’hui. Comment pouvais-je endosser cette Église archaïque ? Celle qui refusait d’ordonner des femmes et qui interdisait le mariage aux prêtres sans parler de tout le reste. Bref, on ne comprenait pas pourquoi l’Église catholique. J’ai beaucoup réfléchi et je me suis questionné à mon tour ; pourquoi l’Église catholique…?

Le fruit de mes prières, de mes méditations et même de mes réflexions théologiques devenait de plus en plus clair et m’amenait à une seule réponse, l’Eucharistie et la transsubstantiation.

Voici ce que dit l’encyclopédie Théo : « Les paroles du Christ «Ceci est mon corps», «Ceci est mon sang» indiquent que l’Eucharistie [rendre grâce] n’est pas une action de grâce ou un repas de l’Alliance comme les autres. Jésus en disant «Ceci est mon corps», «Ceci est mon sang», veut indiquer quelque chose en plus. Mais quoi ? Les chrétiens pensent que – mystérieusement mais certainement – le Christ se rend présent à celui qui le mange. Pour les catholiques, ce pain et ce vin sont réellement le Corps et le Sang du Christ ressuscité, et manger ce corps et boire ce sang leur permet de vivre de la vie même de Dieu.» Voilà pourquoi je suis catholique.

À chaque fois, que nous célébrons l’Eucharistie et que je prends le pain et le vin dans mes mains et que je prononce les paroles de Jésus à la dernière cène, le Père par la force de l’Esprit Saint les transforme en Corps et Sang du Christ. Il est grand le mystère de la foi…

Les mots de Jésus à la consécration se termine par «Faites cela, en mémoire de moi.» Par ces mots, nous, il nous invite non seulement à communier à son Corps et à son Sang mais à être ses disciples. Quand je suis fatigué et que le ministère me pèse cette dernière phrase devient ma prière. Oui, Seigneur, malgré la fatigue, mes difficultés à aimer tout le monde, à être un pasteur toujours attentif et toujours disponible, quand la charge devient trop pesante, je redis tes mots tout simple «Faites cela, en mémoire de moi.»

«Nous te rendons grâce de servir en ta présence.» Merci Seigneur pour la présence réelle dans le Saint-Sacrement ; tu es vraiment source et sommet de notre vie chrétienne.

Charles Mignault