Retour sur la journée à la ferme

Le samedi 2 août nous avons eu une belle journée familiale à la ferme.  Les familles ont suivi le marcheur qui nous mena vers d’extraordinaires personnages.  Abraham, Moïse et différents saints nous ont parlé de leur foi en Dieu et en Jésus Christ.  Nous avons découvert qu’il y avait d’autres personnes qui ont aussi marché dans la foi comme Abraham l’a fait. 

Les différents saints nous montrent un modèle de foi et d’amour à atteindre en Jésus Christ.  Sans l’amour de Jésus et de Dieu le marcheur ne peut aller bien loin.  Posons-nous cette question:   Qui peut nous aider à faire grandir notre foi comme celle qu’Abraham a eu envers Dieu?  Notre marcheur nous a guidés vers des témoins de la foi remplie d’espérance tel que :  François d’Assise, Sainte Thérèse de Lisieux, Saint Jean Bosco, Sainte-Katéri, Saint-Vincent de Paul, pour ne nommer que ceux là.  Tous ces modèles de foi ont nourri notre cœur de l’amour du Christ pour nous. 

Les enfants, les jeunes et les adultes ont pris un temps pour échanger sur la façon dont ils faisaient confiance en Jésus Christ.  Dans la confiance, le Christ marche avec nous sur le chemin de nos vies.  Pour l’activité de l’après-midi les jeunes ont préparé une kermesse pour les familles.  Il y avait différents jeux et épreuves et les familles gagnaient des jetons afin de se procurer des surprises.  Ce fut une journée remplie de découvertes personnelles, de jeux pour les petits et les grands.  Nous avons eu la chance d’avoir deux très bon repas grâce à deux parents engagés dans leur foi et dans le service aux autres. 

Merci à nos deux cuistots de la journée.  Merci aussi à toute l’équipe d’animation qui a mis beaucoup de cœur et de joie à préparer cette belle journée.

Mireille Robert

 

Résumé – Bâtisseur d’Aujourd’hui

C’est avant tout un temps d’arrêt pour réfléchir avec d’autres sur ta foi, ta vie, ta place au cœur de ce monde. Il s’agit d’une fin de semaine pour les jeunes hommes 12 à 20 ans. Un temps pour s’outiller, pour réfléchir et bâtir ensemble. La préoccupation centrale : Comment être homme de foi au quotidien?

 

Ayant comme prémisse l’amour immensément grand et inconditionnel de Dieu pour nous, nous savons que nous avons été créés pour le bonheur et la vie en abondance.

2 corinthiens 8:9

Dieu nous as créé pour lui, pour que nous le cherchions, pour qu’en nous nous le trouvions et qu’en Lui nous soyons heureux. Cette année c’est au cœur de la ville qu’une dizaine de jeunes hommes qui se sont rassemblés afin de vivre ensemble une expérience qui les a rapprochés d’eux-mêmes, de ce qu’ils sont profondément, qui les a sensibilisés à leur prochain et les a fait faire un pas vers Dieu.

 

08 août 2014

Le vendredi soir nous avons pris le temps d’accueillir chacun et d’échanger sur dont leur quotidien était empli. Nous avons aussi eu un bel échange sur l’éthique de St-Paul à partir une réflexion écrite par MGR Paul-André Durocher. Nous avons vu que bien que tout nous soit permis, tout ne nous était pas profitable. Ainsi donc, il nous fallait rechercher avec tous et en toutes choses une relation à l’image de celle que Dieu entretien avec nous : empreinte d’amour, de respect et de gratuité.

 

Cette soirée s’est terminée autour d’un élan collectif d’imagination. Au cœur de la ville point de brasier d’admis mais au cœur de l’homme en qui Dieu a fait sa maison tout est possible!

 

09 août 2014

Le samedi avant-midi nous avons reçu M. Jean-Philippe Wadell avec qui nous avons partagé sur la vie, sur le bonheur versus le plaisir. Nous avons réfléchis sur ce qui nous rend heureux, sur l’effort à faire pour goûter au bonheur. Ce fut un partage riche qui a touché les gars et leur a permis de rencontrer un témoin, qui en tout authenticité, venait offrir sa perception sur comment nous pouvions nous mettre en marche et vivre d’avantage! Merci Jean-Philippe!

 

Samedi après-midi nous avions rendez-vous avec Mme Louise Petitclerc avec qui nous avons parlé parler de solidarité sociale. En écoutant Louise, les gars ont pris conscience de l’importance de prendre action, de mettre la main à la pâte afin d’aider son prochain. Vraiment, ce fut une prise de conscience du message central de l’Évangile et en Louise ils ont trouvé un témoignage, un exemple. Merci Louise de nous avoir partagé l’élan du cœur qui te meut et d’en avoir fait naître en nous!

 

Le samedi soir après la cuisine collective, introspection : échange en profondeur sur nos défauts. Voilà ce sur quoi nous avons basé notre réflexion :

 

« On pourrait voir un défaut comme une limite, un fardeau qui nous est imposé… Naît-on avec nos défauts ou sont-ils plutôt acquis au fil de nos expériences? Dieu seul le sait…

 

La société actuelle veut faire de nous des êtres parfaits, des êtres conformes et sans défauts… Peut-on vraiment assumer qu’à force de travail sur nous-même nous pouvons en venir à être parfait ou développons-nous simplement une forme de cohésion sociale nous éloignant de notre authenticité?

 

Serait-il plus profitable de faire le deuil de l’idée de la perfection et d’accepter que nous sommes parfaitement imparfaits avec nos limitations qui ne sont qu’une preuve de notre humanité?

 

Si nous acceptions nos défauts peut-être grandirions-nous et pourrions-nous arriver à vivre mieux, plus en paix avec nous-mêmes, les autres et ultimement nous rapprocher de Dieu? »

Pauline B. Racine & Karyne Montgomery

 

10 août 2014

Dimanche célébration et mise en marche. Prise de résolutions.

 

Merci à tous d’avoir été là. Vous êtes merveilleux! J’ai réellement partagé avec vous de réels moments de pur bonheur qui sont gravés dans ma mémoire et dans mon cœur.  ─Pauline B. Racine

 

Un mot aux grands-parents

Bonjour amis grands-parents et vous tous de la communauté Sainte-Trinité,

Déjà le mois d’août! Comment vivre ce dernier mois de vacances tout en sachant qu’il servira à emmagasiner de l’énergie pour entreprendre la prochaine année familiale, sociale et pastorale bien sûr?

 

Avez-vous remarqué qu’il nous est impossible de nous limiter au présent même si ce dernier nous est le plus accessible? Pourquoi donc?  Personnellement, je crois que c’est parce que nous sommes des personnes qui tiennent à vivre d’espérance! Espérer c’est aussi vivre en fonction d’une certitude : nous sommes habités par plus Grand que nous-mêmes (chrétiens= être en Jésus-Christ) et cela nous garde tendu par en avant! Comme grands-parents, nous regardons nos enfants et petits-enfants avec la lunette de l’espérance : pour eux, nous espérons le bonheur! La réussite! L’amour! La joie! La paix! Nous leur souhaitons de découvrir ou d’approfondir la présence de « Dieu » dans leur vie ! Car Dieu est le sujet de notre espérance!

 

Que notre mois d’août nous permette de voir des reliques de l’espérance qui habitent nos vies de croyants et croyantes, mais aussi celles de nos petits-enfants et partageons nos découvertes avec les autres et spécialement avec nos familles.

 

Au début septembre, le dimanche 14 septembre à 11h , nous aurons la joie de nous unir à tous les grands-parents du monde pour célébrer le dimanche consacré aux grands-parents! Nous nous donnerons rendez-vous! À bientôt donc!

─ Madeleine Lanthier, pour le groupe des amours de grands-parents

Pique-nique de la création

Une activité estivale toute simple. Une journée en pleine air et un beau repas partagé. Une balade en forêt avec comme but l’émerveillement. Un moment d’éternité pour apprécier la beauté de la création et la grandeur de son créateur. Un partage autour de récit la création. Un bel après-midi!  Pauline B. Racine

 

Témoignages – Camp d’été 2014

« Quel après-midi! La feuille de sentiments et toutes les connaissances qui nous ont été offertes d’apprendre étaient super! Mon petit doigt me dit que j’ai encore beaucoup de chemin à faire et que ça ne sera pas facile, mais Il sera là pour moi et ça en vaudra la peine. Merci aussi à l’équipe d’animation pour le beau temps de prière en début de journée, c’était vraiment beau! » – Anonyme

 

« Ce matin, la nuit nous a quitté mais le sommeil est toujours là… Bien que le soleil soit caché par les nuages nous n’en connaissons pas moins l’existence… Il est, il était et il sera… Ne devrait-il pas en être autant de notre espérance? Dieu, en la personne de Paul l’évangéliste, nous demande de tenir compte de notre espérance, de la partager… Soyons des témoins du soleil en ce jour ennuagé! Mon espérance est toi Seigneur, c’est toi que je vois dans mon frère en ton cœur tout aimant. » – Pauline

 

« Belle invitation à l’ouverture! Merci pour cette belle matinée; malgré la fatigue, je me sens pleine d’énergie! » – Marika

 

« J’ai beaucoup aimé le feu de camp parce que nous avons pu parler chacun de nous. J’espère que nous allons rester comme ça pour toujours » – Marianne

 

« Ce fût une première pour moi. J’ai bien apprécié la fin de semaine. L’expérience a été très enrichissante. Merci beaucoup pour le beau camp! » – Noémie

 

« Un camp en entier. J’y ai eu tellement de plaisir, je ne pensais pas m’amuser autant. J’ai appris plein de chose et à me faire plus confiance. J’ai aimé rencontrer tout le monde; les gens ici sont tous spéciaux pour moi avec leurs belles qualités et plein de choses merveilleuses en eux. J’ai eu une belle expérience et de beaux moments, ça va me manquer. Je vous souhaite de belles vacances et d’en profiter. » – Amélie

 

« Bon.. le camp tire à sa fin. Il ne reste plus que quelques heures. Malheureusement. Le temps s’est vraiment arrêté pour moi en fin de semaine et ça m’a fait énormément de bien. J’ai vraiment tout apprécié. Mais l’activité qui m’a le plus plu est celle du temps de désert et du partage. J’ai eu la chance d’avoir un très très beau partage qui m’a fait beaucoup de bien. J’ai trouvé ça très intéressant de pouvoir discuter et par la suite de prier pour l’autre personne. Aussi, j’ai beaucoup aimé l’activité sur les sentiments et les besoins. Ça m’a ouvert les yeux sur certaines choses et ça m’a donné de nombreux outils que j’utiliserai assurément tout au long de ma vie. Merci à toutes les personnes qui ont participé à la conception et à la réalisation de ce camp. Merci à tous ceux avec qui j’ai pu avoir des discussions, à ceux qui se sont ouverts et qui ont participé. Je suis vraiment heureuse d’avoir fait le 2h d’auto pour me rendre à Gatineau pour venir, car ça en valait la peine. Ça m’a redonné de l’énergie et du courage pour repartir dans la vraie vie et pour commencer le Cégep en septembre. Merci énormément à toi Pauline, pour ton écoute et ta présence. Sans toi c’est certain que ce serait différent. J’espère qu’on se reverra bientôt, car chaque fois tu remets de l’espérance dans ma vie. Excellent camp, j’ai déjà hâte à l’année prochaine… » – Marie-Lou

 

« Ce camp ci a vraiment été extraordinaire. C’est toujours pour moi une occasion de prendre du recul et de me ressourcer. L’accueil que j’y reçois est tout simplement phénoménal et les activités enrichissantes. Je suis vraiment heureuse que les gens aussi gentils et remplis d’amour de Dieu aient croisé ma route. Je remercie de tout cœur le groupe d’animation d’avoir permis à tous de vivre de magnifiques moments et j’ai très au prochain. Merci encore! » – Gretta

 

Le camp d’été fait de nous des apôtres d’aujourd’hui…  Ils sont pour moi un temps de recueillement, un temps que nous prenons volontairement pour sortir de notre quotidien. Cette période de 4 jours, est une expérience de vie très rare où, chaque fois, nous avons le réel sentiment que Dieu est parmi nous. Lors de notre départ, nous ressentons un peu de tristesse étant donné que notre voyage tire à sa fin, mais nous ressentons surtout cette joie, cette présence de Dieu. Si vous voulez une idée approximative, cette joie se compare probablement à celle des apôtres lorsqu’ils ont eu l’ordre de Jésus ressuscité de proclamez la Bonne Nouvelle. Et en effet, lorsque je quitte le camp, j’ai le désir de reprendre ma joie, de partager mon expérience, ce que Dieu, à travers le travail de Pauline, m’as fait vivre. – Jérémie Trépanier