INFOLETTRE

Mes chers amis et mes chères amies,

Les choses se précipitent d’un côté et se ralentissent de l’autre. Elles se précipitent, car la date du déménagement sera le 24 mars 2021. Marie Line la responsable du déménagement fait un excellent travail de coordination et de planification. Elles se ralentissent, car, comme dans toutes les rénovations de vieilles maisons, il y a eu des surprises d’ordre électrique et de plomberie. C’est extraordinaire ce que l’on peut découvrir en ouvrant les murs, raboutages de fils et de tuyaux que l’on ne peut ignorer. Le pire c’est la découverte d’amiante. Nous avons cru l’avoir tout enlevé, mais il semblerait que tout n’avait pas été décontaminé. Ce qui a retardé considérablement le chantier et bien entendu augmenté les coûts. Mais depuis lundi le 1er février le chantier est reparti après une décontamination complète.

À cause du retard, les rénovations ne seront pas terminées pour le déménagement. Les bureaux de Monique, de Marie Line et celui du curé seront dans le vestiaire de la salle du sous-sol où le tout sera entreposé, meubles, dossiers, archives en attendant que l’on puisse s’installer dans les nouveaux locaux. Par ailleurs, nous déménagerons ce que nous pouvons avant la date du 24 mars, comme l’orgue, la sacristie et aux objets précieux.
Parlant d’objets précieux, j’ai une mauvaise nouvelle à vous apprendre. Il y a eu un accident en descendant le Christ ressuscité. Heureusement, il n’y a pas eu de blessés. Mais le Christ ressuscité a perdu un bras et l’autre main, impossible à le faire réparer. Monseigneur Durocher nous avait offert le corpus du Christ qui était à Masson. Une sculpture de bois avec de la dorure. Un chef-d’oeuvre ! Aussi, le sanctuaire sera bien ornementé et nous aidera à prier.

L’Équipe de pastorale s’est rencontrée via Zoom la semaine dernière. Nous
en sommes venus à la conclusion que la dernière messe à Saint-René-Goupil
a déjà été célébrée. L’église n’est déjà plus la même. Les bancs sont vendus
et attendre d’être enlevés d’un jour à l’autre. Tout le système de son a été
démonté sauf pour la partie qui nous permet de faire la messe sur FB. Mais
dès la fin de février, les captations auront lieu à l’église Sainte-Trinité.
J’ai demandé à Pierre-Paul-Périard d.p. et ancien chancelier de l’archidiocèse de Gatineau de travailler avec le nouveau chancelier l’abbé Henri Abena sur le dossier de désacralisation et du changement de nom d’église Sainte-Maria-Goretti à église Sainte-Trinité. Dès que le décret de sacralisation signé par Monseigneur Durocher, nous célébrerons avec le nombre permis par la santé publique une dernière messe et transporterons le Saint-Sacrement à l’église Sainte-Trinité. Cette semaine des rencontres se font pour la suite du Comptoir familial, mais il a été décidé que nous ne le gardons pas. Le dépannage de Saint-René-Goupil sera bientôt transféré, si tout va bien, au Centre en sécurité alimentaire de Gatineau (CSAG). Il faudra s’adapter à de nouvelles conditions, moins de salles pour location et sans le Comptoir familial nous devrons nous serrer la ceinture. Nous devrons nous ouvrir à autre chose. Nous n’allons pas recréer SRG à SMG et nous n’allons pas conserver SMG au détriment de SRG. Nous allons créer une communauté nouvelle. Une alliance nouvelle, une nouvelle naissance. Mon professeur de liturgie et d’homilétique, Guy Lapointe o.p., nous disait toujours que la naissance était toujours devant nous. J’espère que nous pourrons vivre cette année un Triduum pascal et la messe de Pâques en grand nombre à l’église Sainte-Trinité. L’heure des messes sera les mêmes qu’avant ; samedi 16 h, dimanche 9 h 30 et 11 h, le mardi matin et le mercredi soir. Pour l’instant, nous avons la messe sur FB à 11 h le
dimanche.

Je veux remercier d’une façon toute spéciale le Conseil de fabrique qui travaille très fort, qui se rend disponible pour discuter et réfléchir afin de prendre les meilleures décisions dans des circonstances pas toujours évidentes. Soyez assurés qu’ils ont toujours à coeur la vitalité de la communauté chrétienne de Sainte-Trinité. Le Comité de liturgie, l’Équipe d’animation, de décoration et de pastorale ont hâte de reprendre du service d’aller au bout de la mission qu’elle s’est donnée. À savoir, de former une communauté inclusive, intergénérationnelle et multiculturelle à l’image de la tendresse du Père, d’annoncer l’Évangile, de célébrer les sacrements en nous mettant au service de nos frères et soeurs en humanité à la manière de Jésus sous l’inspiration de l’Esprit Saint. Je sais que c’est une période difficile à vivre surtout en temps de COVID où nous devons vivre ce gros changement communautaire dans le confinement. Soyons solidaires les uns avec les autres en restant chacun chez soi et un jour, nous allons nous retrouver et célébrer l’Amour, cette Sainte Trinité qui nous aime tant.
Gatineau, le 02 février 2021

Charles Mignault, curé

Rencontrez notre équipe

En plus de 250 bénévoles qui viennent soutenir les oeuvres de la paroisse, celle-ci est soutenue par les personnes suivantes:

Charles Mignault

Prêtre-curé

Charles est le curé de notre paroisse depuis 2014. Il fait paitre la communauté Sainte-Trinité dans les divers ministères qu'il exerce dans la paroisse.

Marie Line Simard

Coordonnatrice des activités paroissiales et bénévoles

Avec ses multiples talents et son expérience en gestion de projet et d'informatique, Marie Line prête main forte à la paroisse en soutenant nos bénévoles dans toutes les activités que prennent en main la paroisse.

Raymond Laurin

Président de l'Assemblée de la Fabrique

Détenant plusieurs années en gestion, Raymond préside le Conseil de Fabrique afin d'aider notre paroisse à obtenir les ressources nécessaires pour continuer sa mission.

Monique Beauchamp

Secrétaire et responsable de la comptabilité

Répondre au téléphone, accueillir les gens, gérer les affaires quotidiennes du bureau, Monique aide le curé et la coordonnatrice dans les activités quotidiennes de la paroisse.

Pierre-Paul Périard

Pierre-Paul Périard

Diacre

Pierre-Paul a été ordonné diacre le 22 mai 2015. Il est marié et retraité de la GRC. Pour mission, il oeuvre à titre de chancelier pour le diocèse.

Jacques Bertrand

Diacre

Jacques a été ordonné diacre le 26 janvier 2018. Il porte la mission jeunesse ainsi que la l'évangélisation aux adultes pour mission diaconale. Il est marié et père de quatre enfants.

Actualités de notre paroisse

Trouvez ici les dernières nouvelles de notre paroisse.